AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SAMUEL BOGART

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
WILD HEARTi'm a phoenix in the water and always been a daughter


Messages : 188
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: SAMUEL BOGART   Lun 9 Juil - 9:25

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
STARRING RYAN GOSLING BY TUMBLR.

Samuel Jamie Bogart
---------------------------------------------------

ÂGE : trente deux ans. ★ DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 23 août, NYC, USA. ★ ORIGINES : américaine et suédoise. ★ NATIONALITÉ : américaine. ★ STATUT CIVIL : marié depuis quatre ans. ★ EMPLOIS : professeur universitaire. ★ TRAITS DE CARACTÈRE : doux, patient, solaire, drôle, gentil, affectueux, brillant, humble, fidèle, obstiné. ★ GROUPE : envy.

Samuel n'aime pas les surnoms, pourtant il accepte sans broncher que les gens qu'il aime l'appelle Sam. Il ne peut pas démarrer sa journée si il n'est pas allé courir trois quarts d'heure/une heure avant de petit déjeuner. Il fume, beaucoup trop d'après sa mère. Samuel est un musicien dans l'âme. Si il n'avait pas été prof, il aurait aimé être une rock star. Il joue du piano, de la guitare, banjo, ukulélé et tout ce qui se rapproche de près ou de loin à un instrument à cordes pincées. Il boit plus de six cafés dans une journée. Il dort peu. Cinq heures lui suffisent. C'est un vrai gosse qui mange encore la chantilly en la pshittant directement dans sa bouche, qui aime avoir un pancake smiley, qui boit tout à la bouteille, et qui trie les m&m's par couleur pour les manger par couleur. Il s'est marié à l'âge de vingt-huit ans, persuadé d'avoir trouvé l'amour de sa vie. Mais depuis peu, il n'ai plus sure de rien. Il souhaite profondément avoir sa famille, venant lui même d'une famille nombreuse. Le problème : sa femme et lui même n'arrive pas à avoir d'enfant, d'où leur dispute incessante. Il a des tatouages, souvenirs de sa jeunesse, mais qu'il aime toujours autant et assume parfaitement. Il a un chien, un bâtard, nommé Flint depuis qu'il à vingt-quatre ans. C'est un peu comme son enfant.


~ forget my name.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beingproject.forumgratuit.fr
Admin
WILD HEARTi'm a phoenix in the water and always been a daughter


Messages : 188
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: SAMUEL BOGART   Lun 9 Juil - 9:26

~ bring me back down.


Citation :
Say my name,
And every colour illuminates,
We are shining,
And we'll never be afraid again.

@FLORENCE+THE MACHINE/SPECTRUM
Elle approchait doucement, suivant le rythme du piano derrière elle. Plus radieuse que le soleil lui même, il semblait à Samuel que Erin brillait de mille feux. Il en était éblouit : par sa beauté, la blancheur de sa robe, les infimes paillettes subtilement déposées sur sa peau veloutée. Il songea au fait que rien ne pourrait être plus beau que cet instant. Samuel retint son souffle alors qu'il la vit faire les derniers pas qui les séparaient. Il lui sembla que des siècles durant il avait attendu cet instant. Ses émotions le submergeaient alors que la cérémonie continuait. Le temps défila à une allure trop rapide à son goût, mais lorsque le prêtre en vint au fait il était on ne peut plus prêt. « Samuel Jamie Bogart, voulez vous prendre Erin Bornett pour épouse légitime ? L'aimeras-tu, la consoleras-tu, l'honoreras-tu, dans la maladie, comme dans la santé, et renonçant à toute autre union, lui resteras-tu fidèle jusqu'à la mort ? » Un frisson lui parcourut l'échine. Il prit une grande inspiration, sourit à Erin et répondit en plongeant ses yeux dans les siens. « Oui, je le veux. » Tout était si évident, et si parfait. Le prêtre fit de même avec Erin qui répondit un sincère « Oui, je le veux. » Et enfin leur sort était lié jusqu'à la mort. Lorsqu'ils quittèrent l'église, une pluie de confetti les entoura, alors que derrière les rires et les pleurs retentissaient. La cérémonie laissait place à une joie pure, dénuée de méchanceté, et tous les malheurs semblaient avoir disparu. Ce jour là, seul le sourire d'Erin comptait. Seule la présence de sa femme comptait, et ça pour le restant de ses jours, il l'avait juré devant Dieu. Alors que ses amis plaisantaient sur le fait qu'il n'aurait plus jamais l'occasion de se "taper une autre femme", Samuel lui pensait qu'il était le plus chanceux des hommes pour avoir trouvé Erin. Pour s'aimer aujourd'hui et jusqu'à la mort.

Citation :
The bittersweet between my teeth
Trying to find the in-betweens
Fall back in love eventually.

@BIRDY/YOUNG BLOOD
« BORDEL ERIN, c'est quoi ton problème ? » Samuel abattit son point sur la table. La rage avait envahit ses traits alors que la colère se mêlait à la douleur pour se déverser par flot de ses yeux. Il répéta, hachant bien les syllabes comme si sa femme n'était pas à même de comprendre. « Quel est ton problème Erin ? » Sa voix était sourde, et son courroux suintait de tout son être. Oui c'était un raté qui n'arrivait pas à avoir d'enfant, qui n'avait pas eu de promotion cette année, qui ne travaillait pas pour la meilleure université mais il faisait ce qu'il pouvait. « Mon problème ? » cria t-elle à travers l'appartement, les yeux quasiment exorbités tant sa colère était grande. « Mon problème c'est que tu n'es jamais là, que tu as des horaires de fou alors que je me bats pour avoir cet enfant ! » Cette dernière remarque lui fit l'effet d'une claque. Ne faisait-il pas autant d'effort pour avoir "cet enfant" comme elle disait ? Et n'avait-elle pas elle aussi des "horaires de fou" ? Il déglutit avec difficulté, et l'amertume envahit sa bouche, laissant sur sa langue un goût désagréable. « J'ai des horaires de fou ? Attends, rappelle moi qui a enchaîné trois gardes cette semaine ? » Il s'était penché au dessus de la table, vers elle, comme prêt à lui sauter à la gorge. Le couple parfait des premiers temps n'était même plus l'ombre de lui même. Que restait-il sinon les mots violents, la déchirure de ce couple en perdition, la douleur immense laissée par l'absence d'enfant ? Samuel s'écarta finalement avec violence, bousculant une chaise à ses côté qui se renversa. Il ne voulait plus lui parler pour le moment. Il attrapa son casque, les clés de sa moto, et claqua la porte.

Citation :
Once upon a time, we fell apart,
You’re holding in your hands,
The two halves of my heart.

@COLDPLAY/PRINCESS OF CHINA
« Elle s'appelle comment ? » questionna David, toujours avide d'en savoir plus. « Aubrey. » répondit lasse Samuel, tout en prenant une gorgée de bière. « Et elle est comment ? » Il souffla, excédé. Il n'aimait pas cette manière inquisitrice qu'avait son meilleur de lui en demander toujours plus. Il répondit toutefois, bien conscient que si il n'avait pas voulu ça, il aurait du la fermer. « Elle est—est belle à mourir. Radieuse comme un soleil avec ses cheveux roux flamboyant et— » Il se tut. Depuis combien de temps n'avait-il pas parlé d'une femme ainsi ? Des siècles. Il porta à nouveau le verre de bière à ses lèvres. « Non. Sam. Samuel Bogart, ne me dis pas que cette jeune femme est ton élève, la petite rousse au fond de l'auditorium. » David paraissait sincèrement choqué. Pourtant il avait raison. Pour sa défense, Samuel pouvait toujours lui dire qu'il ne s'était encore rien passé, mais il savait pertinemment que ça ne durerait pas. Il l'avait trop dans la peau pour ça, alors qu'elle était juste resté une heure, une main simplement posée sur son dos. « Je ne dirais rien alors. »



"avis de recherche":
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beingproject.forumgratuit.fr
 
SAMUEL BOGART
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samuel Ramey
» Samuel Wesley (1766-1837)
» Samuel Rousseau
» Samuel Edward Ramey
» Autour de Samuel Barber (1910-1981)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre 1ère catégorie :: présentations-
Sauter vers: