AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 SAUL CUMMINGS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
WILD HEARTi'm a phoenix in the water and always been a daughter
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: SAUL CUMMINGS   Dim 7 Oct - 14:40

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]
saul cummings
- BY SHIREENS @TUMBLR -

âge : vingt-quatre ans. ∞ date et lieu de naissance : vingt-trois juin 1988 à lieu. ∞ origine(s) : américaine. ∞ statut social : célibataire ∞ études/job : charpentier, ancien étudiant en architecture. ∞ traits de caractère : secret, drôle, cynique, taciture, perfectionniste. ∞ groupe : between two lungs.

+ STUMBLE AND FALL WITH THE HEAD.
Il fume depuis peu. Mais de manière exagérée. → Il est allergique ou plutôt intolérant au lait de vache. → Il pourrait se nourrir uniquement de pizzas. → Il fait énormément de sport : boxe, course, natation, tout y passe. → Il vient d'un milieu assez modeste, mais d'une famille nombreuse. → Saul n'avait pas prévu dans la projection de sa vie professionnelle de devenir charpentier. Au départ, on lui prédisait une grande carrière dans le sport. Hélas une méchante blessure au genou l'a obligé a arrêté au mauvais moment. Il s'est donc dirigé vers des études d'architecture. Et alors qu'il lui restait un an et demi avant d'être diplômé, il a tout abandonné, allez savoir pourquoi. → Il court une heure tous les matins. → Il cuisine plutôt bien. → Saul lit beaucoup. Malgré ses airs de Ken écervelé, c'est quelqu'un de cultivé. → Très bon dessinateur, il préfère se contenter de nature morte, ou de plan. Rares sont les portraits qu'il a pu réaliser. → Il est très manuel et dégourdi, mais lorsqu'il s'agit d'informatique, il devient tout de suite maladroit et penaud. →Saul n'aime ni s'étendre sur Owen, sa mort ou la relation qu'il entretenait avec lui. Personne d'ailleurs ne lui évoque. → Les flics de la ville commencent à bien connaître le jeune homme qui jusqu'ici avait toujours été un parfait citoyen. Mais depuis le drame, Saul a su se fourrer là où il ne fallait pas : bagarre, état d'ivresse avancée ou excès de vitesse l'ont conduit au commissariat à quelques reprises. → Il n'est pas retourné dans une piscine ou un lac depuis la mort d'Owen. → Il n'a pas fini les cinq étapes du deuil. → Il a un loup domestique répondant au nom de Hemlock. → Saul n'a aucune patience lorsqu'il s'agit de jeux vidéos et d'avère être très mauvais joueur. → Si Tildee a du mal à parler de la relation qu'entretenaient les trois comparses, Saul mettait toujours les choses au clair. "Oui ils s'aimaient à trois. Et non, pourtant, il ne se considère pas comme gay." → Il n'a jamais quitté la ville et son plus grand rêve est de visiter l'Europe.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beingproject.forumgratuit.fr
Admin
WILD HEARTi'm a phoenix in the water and always been a daughter
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: SAUL CUMMINGS   Dim 7 Oct - 14:42


[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image] [Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

~ tell us everything.
01. Comment vivez-vous la grisaille permanente à Northfield ? N'ayant jamais quitté la bourgade, Saul n'a jamais connu que ça. Et si parfois ce temps ne lui est plus supportable ce n'est jamais pour bien longtemps. Toutefois il rêve d'autre chose. De chaleur, de saisons, de soleil. Peut être que ce dernier reviendra, qui sait. Mais cet hiver permanent ne l'a jusqu'ici pas incommoder. Sans doute est-il un homme du froid, de l'hiver. Sans compter que la grisaille s'associe à la perfection à son humeur. Finalement, ce n'est pas son principal problème. 02. Que représente l'amour pour vous ? La réponse aurait été facile à formuler avant. L'amour c'était Owen et Tildee. Eux trois. Certes, c'était un amour inhabituel, étrange pour certain, mais eux y trouvaient leur équilibre. Et n'allez pas croire que nous parions d'amitié; c'était bien plus que ça. Sauf que maintenant tout à changer. Les règles du jeu ne sont plus les mêmes étant donné que les joueurs ne sont plus au complet. La donne est donc différente, et dans tout ce chaos, Saul ne saurait à quel dieu se vouer. L'amour peut-il encore marcher à deux ? Ou l'amour n'est-il maintenant plus que souffrance et manque ? 03. Que seriez-vous prêt à faire pour que le soleil, le bonheur et la joie réapparaissent dans votre vie ? Tout. La réponse parait stupide, et vague, mais les sacrifices qu'il serait prêt à faire pour retrouver un semblant de bonheur équivalent à ça. Échanger sa vie contre celle d'Owen, en premier lieu, serait sans doute ce qui aurait le plus d'impact. Ils seraient au moins deux à être heureux, et lui soulagé d'un poids énorme. Dans un second temps, faire face à la réalité : que Owen n'est plus là, qu'il ne reviendra pas quoiqu'il advienne, qu'il est mort et enterré, mais qu'il lui reste Tildee et qu'elle ne mérite pas cette abandon, ce silence, cette absence. Mais est-il prêt ?


pseudo/prénom : honeycomb, mais Sarah suffira. ∞ âge : dix-huit ans. ∞ célébrité : colton haynes. ∞ avis/commentaires : encore du très beau travail.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beingproject.forumgratuit.fr
Admin
WILD HEARTi'm a phoenix in the water and always been a daughter
avatar

Messages : 188
Date d'inscription : 08/07/2012

MessageSujet: Re: SAUL CUMMINGS   Dim 7 Oct - 14:42

+ BREAK UP THE LOVE.

[Seuls les administrateurs ont le droit de voir cette image]

Citation :
and at once i knew
i was not magnificent.

@BON IVER
Saul avait revêtu son costume noir. Cravate serrée, col repassé, il était engoncé dans ce déguisement inadapté, coincé dans un réalité qu'il refusait. Il s'inspecta distraitement dans le miroir, détestant avant même de se voir, le visage qu'il lui reflétait. Les yeux rouges et les traits tirés il semblait éteint. Mort de l'intérieur, en décomposition même. La vie avait quitté chacun de ses membres après ce qui s'était passé. Un frisson la parcourut alors que les souvenirs l'envahissaient. Le jeune homme les chassa rapidement de son esprit, se concentrant à lisser du plat de la main le pantalon impeccable de son costume. Sa mère, le visage lui aussi déformé par la peine, vint se poster derrière lui, et posant une main consolatrice sur son épaule lui demanda doucement « Tu es prêt ? » Non il ne l'était pas, et ne le serait sans doute jamais. Sa gorge se serra douloureusement alors qu'il retenait avec peine ses larmes. Il n'allait pas y aller, il ne pouvait pas. Pourtant le miroir lui renvoya l'image inverse : son menton venait de s’incliner légèrement vers l'avant, répondant positivement à sa génitrice. Il la suivit silencieusement jusqu'à la voiture qui les emmènerait vers ce qu'il imaginait comme une mort certaine. Que cela pouvait-il être d'autre ? Il venait de perdre une de ses moitiés. Ils arrivèrent légèrement en avance au cimetière, retrouvant les parents d'Owen et d'autres proches. Si madame Cummings alla présenter ses condoléances, Saul que la honte et le désespoir rongeaient, évita leur regard. Il resta debout prêt d'un vieux chêne alors que les gens se massaient autour du cercueil. Saul pouvait distinguer sans difficulté les reniflements et autres sanglots des personnes présentes. Il était bien placé pour savoir à quel point Owen était aimé et apprécié. Et puis il la vit arrivé. Si le deuil ne faisait qu'accentuer son pathétique, il parait Tildee d'une dignité et d'une force nouvelle. Toutefois, il ne pouvait se laisser berner par ce visage fermé. Il savait que derrière ses grands yeux bleus défilaient les images de cette nuit tragique. Tout comme derrière les siens. Il déglutit avec difficulté, ravalant ses larmes. Il se devait d'être fort, s'était promis de ne pas flancher. Mais il semblait que ce soit peine perdu. Il n'avait pas eu besoin de faire un signe à Tildee qui vint vers lui naturellement. Si auparavant son visage s'illuminait à la vue de celui de Saul, il lui sembla qu'il venait de se fermer encore un peu plus. Elle lui donna quand même une étreinte, mais froide, distante, inhabituelle. Il fut d'abord troublé par ce revirement de situation mais n'osa lui en toucher un mot. Puis vint une doucereuse colère. Certes ils n'étaient plus que deux, mais ça ne voulait pas dire que c'était fini. Les larmes embuèrent doucement sa vue alors qu'il tentait de détailler son visage à la recherche d'indice, qu'elle lui donna à voix haute, lui assénant le coup de grâce. « J'ai mal Saul. » articula Matilda. « Je sais. » répondit à son tour le jeune homme, faisant un pas vers elle pour la prendre dans ses bras. Mais contre tout ttente elle le repoussa. Ce petit geste lui fit l'effet d'une claque. D'un coup de poignard dans le dos. D'une trahison. Alors c'était ça, elle l'abandonnait ? « Je peux pas. Pas après ce qu'il vient de se passer. » Sa voix se brisa mais n'en démordit pas, continua coûte que coûte. « Et j'ai cet horrible sentiment qui ne me lâche pas. Tu sais, celui que tu aimerais pouvoir abandonner parce que ta raison te le dit, mais qui s'agrippe à toi, telle une sangsue. » Il hocha la tête péniblement, ne voyant pas où elle voulait en venir. Elle reprit la parole d'une voix mal-assurée, emplie d'une douleur certaine, des larmes innondants ses joues rosies par les morsures du vent. « C'est de ta faute, Saul. Je sais que je n'ai pas le droit de penser ça, mais... tu ne l'a pas sauvé. Et j'ai même l'impression que tu l'y as poussé. » Une plainte sortit soudainement des tréfonds de Saul. Il n'en croyait pas ses oreilles. Et si cette révélation le blessait infiniment, au fond, ce sentiment de culpabilité n'avait jamais cessé d'exister. Pourtant, il ne se laissa pas aller aux larmes. Son visage devint sombre, et ses yeux malveillant. La nouvelle avait u goût de trahison. « Tu oses me dire ça ?! Maintenant en plus ! » Sa voix était sourde et il contenait difficilement sa rage. « Nom de dieu Matilda, dis moi que tu te moques de moi ? » Le hochement de tête effrayée de la jeune fille confirma ce qu'il pensait. « Il était déjà mort ! Au moment même où il a touché l'eau s'en était fini. Alors ne viens pas me reprocher ça. » Il crachait à présent tout son venin, toute cette colère enfouie jusqu'ici et qu'il gardait pour lui retombait alors sur elle. « Et tu veux savoir la raison de notre dispute ? Toi. » Sur ces mots, il fit demi tour, sachant que les larmes ne tarderaient pas à déferler sur son visage déchiré entre douleur et rage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://beingproject.forumgratuit.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAUL CUMMINGS   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAUL CUMMINGS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saul Leiter, photographe de rue
» ALBERT CUMMINGS FEEL SO GOOD
» Albert Cummings : Working Man (2006)
» Albert Cummings : No Regrets
» Saul Bass

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Votre 1ère catégorie :: présentations-
Sauter vers: